Thématique 1: Industries culturelles, éducatives et créatives : reconfiguration des secteurs et logiques émergentes (direction Bertrand Legendre)

 

Au sein de la thématique 1, les travaux menés sont centrés sur l’industrialisation de la culture, de l’information et de la communication, sur les modèles socio-économiques des industries culturelles, éducatives et créatives, sur les phénomènes de concentration et de financiarisation, sur les modes d’articulation entre filières, mais aussi entre industrie et artisanat ou autoproduction. Ces recherches menées de façon transversale ou à l’échelle sectorielle s’intéressent aux filières traditionnelles (édition, presse, télévision, cinéma, musique, éducation, jeu …) aussi bien qu’aux acteurs, productions et dispositifs les plus récents. Elles intègrent le plus souvent une forte dimension internationale, la prise en compte des politiques publiques et des enjeux idéologiques et sociétaux.

Les travaux de cette thématique conjuguent des analyses sectorielles portant sur les grands secteurs (presse, édition-librairie, industries éducatives, productions muséales, spectacle vivant, audiovisuel, arts numériques, jeu vidéo) et analyses intersectorielles, condition sine qua non d’un travail de fond sur les modes d’industrialisation, de marchandisation et d’adaptation de ces secteurs aux contextes internationaux. Ces analyses transversales permettent d’examiner comment dans les différentes filières des industries culturelles, les modalités de création, production, reproduction, distribution, promotion, valorisation évoluent face à divers mouvements transversaux, dont l’entrée dans ces marchés des grands acteurs des industries de la communication (les GAFAM en particulier).

Les enjeux de politique publique (tels que  le subventionnement de la production ou celui de la diffusion notamment), ceux qui touchent à l’organisation des filières (oligopoles à franges) et de la main d’œuvre (le « vivier »), nous conduisent par exemple à étudier comment l’entrée des industries de la communication à différents niveaux des filières, de la création à la diffusion, transforme les équilibres en place.

Dans le prolongement de travaux sur les rapports entre industries de la culture et industries de la communication, nous sommes aussi amenés à développer une interrogation sur les mouvements dits d’ « économisation » de la culture et de « culturalisation » de l’économie : comment des entreprises culturelles incorporent-elles des modes de fonctionnement relevant des industries non culturelles et comment des entreprises non culturelles importent-elles des modalités de fonctionnement habituelles au sein des industries culturelles et tendent-elles à devenir des industries des biens symboliques ?

La dynamique de ces recherches  nous permet aussi de relier les interrogations précédentes avec celle de la territorialisation des activités culturelles et de communication afin d’étudier comment le mouvement de transformation d’entreprises culturelles ou  aussi d’entreprises non culturelles en industries des biens symboliques peut conduire à des valorisations par une insertion territoriale, à limage des Smart Cities à l’Île Maurice ou des friches urbaines à Detroit.

Publications

ABENSOUR C.,  (2014) « L’autoproduction en édition scolaire. Ou comment le geste de survie de quelques micro structures modifie la culture de l’édition scolaire », Les Enjeux de l’information et de la communication, n°14/1, p.63-73

ABENSOUR C., LEGENDRE B.  (2012) Entrer en littérature. Premiers romans et primo romanciers dans les limbes, Paris, Éd. Arkhé, 160 p.

ANDONOVA Yanita (2015), coordination du supplément « Approche critique des injonctions à la créativité : relations entre secteur culturel et monde du travail industriel », Les Enjeux de l’information et de la communication, Gresec, Université Stendhal-Grenoble, 132p. URL : https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/2015-supplementB/Enjeux-SupplB2015.pdf

BOUQUILLION Ph., MIEGE B., MOEGLIN P. (2013) L’industrialisation des biens symboliques. Les industries créatives en regard des industries culturelles, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble.

BOUQUILLION Ph., MIEGE B., MOEGLIN P. (2015) « Industries du contenu et industries de la communication. Contribution à une déconstruction de la notion de créativité », Les enjeux de la communication, Décembre 2015, https://lesenjeux.univ-grenoble-alpes.fr/2015-supplementB/01-Bouquillon-Miege-Moeglin/index.html

BOUQUILLION Ph. (2012) « Les industries et l’économie créatives : des transformations radicales des politiques publiques culturelles ? », in Ph. Bouquillion (dir.), Creative Economy, Creative Industries : des notions à traduire, , pp. 241-257.

BULLICH V : « Régulation des pratiques amateurs et accompagnement de la professionnalisation : la stratégie de YouTube dans la course aux contenus exclusifs », Les Enjeux de l’Information et de la Communication, automne 2015, [en ligne] URL : http://lesenjeux.u-grenoble3.fr/2015-supplementB/02-Bullich/index.html

LABELLE S (coord.), « Territoire et créativité », Communication & Langages, n°175, mai 2013.

MOEGLIN, P. (2015),« Pour une économie politique de la création. De la trivialité à la créativité », Communication & langages, vol. 2015, n°185, pp. 49-66.

MOEGLIN, P., dir. (2016), Industrialiser l’éducation. Anthologie commentée (1913-2012), dir, Paris, Presses universitaires de Vincennes, 389 p.

ROBIN Ch., Démocratisation culturelle, numérique et web, le cas de la filière des livres, Carnet de recherches du Comité d’histoire du Ministère de la culture et de la communication sur les politiques, les institutions et les pratiques culturelles, http://chmcc.hypotheses.org/826, mis en ligne novembre 2014

ROBIN C. (2016), Les livres dans l’univers numérique – nouvelle édition, Paris, La documentation française, 184 p.

WIART, L. (2015), « Réseaux socionumériques de lecteurs : modes d’utilisation et logiques de sociabilité », Les Cahiers de la SFSIC, n°11, septembre 2015, pp.59-72

industries_culturelles
THÉMATIQUE 1

Une approche socio – économique des industries culturelles, éducatives et créatives

espaces_publiques
THÉMATIQUE 2

Une approche interdisciplinaire des espaces publics

innovation
THÉMATIQUE 3

Une approche socio –technique des innovations en communication